Dans les médias et sur le net

Blog "Au nom de la rose" - reportage du mardi 14 août 2018

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'article


Éditions de Quimper et Châteaulin (29 - Finistère) du samedi 9 juin 2018 

Le « Jardin à Landrévarzec », à Coat ar Stang, s'est ouvert au public les 1er, 2 et 3 juin après-midi à l'occasion des Rendez-vous aux jardins, événement organisé par le ministère de la Culture.

À la satisfaction des organisateurs qui comptent reconduire l'expérience l'an prochain, les visiteurs étaient nombreux à venir se promener dans ce jardin ornemental d'une surface de 8,500 m² et à découvrir cet endroit de détente et de quiétude avec ses ruisseaux, gloriette, potager fleuri, jardin de style japonais, prairie fleurie, bassins...

Durant ce week-end, le jardin a accueilli une exposition de peinture intuitive et thérapeutique de Nathalie Noan ainsi que les créations de Magali Lancien, créatrice de bijoux à l'atelier de Clay'o sur Douarnenez.

Le jardin sera ouvert au public le samedi 9 et le dimanche 10 juin, de 14 h à 19 h, et cet été les samedis, dimanches et jours fériés, de 14 h à 19 h, jusqu'au 30 septembre

Contact Mél. www.un-jardin-a-landrevarzec.com / 06 64 53 09 93.

© Le Télégramme 


Visite de l'association horticole du pays de Grand-Champ (56)

 "Balades et Jardins" le samedi 26 mai 2018

Cliquez sur le lien suivant pour lire l'article


Visite du groupe "Arrosoirs et sécateurs" le samedi 19 mai 2018

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire l'article


Le Télégramme - Éditions de Quimper et Châteaulin (29 - Finistère) du lundi 21 mai 2018

Le groupe "Arrosoirs et sécateurs" visite "Un jardin à Landrévarzec"
Le groupe "Arrosoirs et sécateurs" visite "Un jardin à Landrévarzec"

Pascal et Vincent du « Jardin à Landrévarzec » ont accueilli, samedi, le groupe « Arrosoirs et Sécateurs » passionné de botanique et de jardinage et très actif dans ce domaine. Ses membres visitent tous les ans de nombreux jardins dans le Grand Ouest et prodiguent conseils, idées de jardinage, de recettes à base de plantes, et suggèrent des balades, jardins ou pépinières à visiter. Samedi, les échanges et l'enthousiasme étaient au rendez-vous avec bon nombre de conversations à bâton rompu. Une matinée chaude et ensoleillée qui restera gravée dans le souvenir de chacun. 
Le « Jardin de Landrévarzec », à Coat ar Stang, est ouvert au public tous les week-ends et jours fériés jusqu'au 30 septembre et pour « Les rendez-vous aux jardins » les 1e r, 2 et 3 juin, de 14 h à 19 h. Tél. 06.64.53.09.93, Mél. www.un-jardin-a-landrevarzec.com.
© Le Télégramme 


Un Jardin à Landrévarzec est solidaire du neurodon 2018. Ci-dessous le lien pour lire le reportage de Flora CHAUVEAU, journaliste à Ouest-France. Samedi 5 mai 2018    

          Photo Ouest-France


Le Télégramme - Éditions de Quimper et Châteaulin (29 - Finistère) du jeudi 12 avril 2018

Un Jardin à Landrévarzec située au 12, Coat ar Stang ouvrira pour la première fois ses portes au public, samedi. Il sera ouvert pendant 130 jours, jusqu'au 30 septembre, de 14 h à 19 h. Ce jardin ornemental d'une surface de 8.500 m², avec une vue imprenable sur la vallée du Steïr, offre des thèmes qui invitent à la détente et à la quiétude : ruisseaux, gloriette, potager fleuri, jardin de style japonais, champ de tournesols, prairie fleurie, bassins... Les collections d'arbres, arbustes et vivaces proviennent des cinq continents, Europe, Asie, Afrique, Amérique et Océanie. Ce jardin vient d'être référencé par le Comité des parcs et jardins de France et bientôt par l'association des Parcs et jardins de Bretagne. Dans un souci de respect de l'environnement et de la biodiversité, tout le désherbage se fait de façon manuel. Le jardin participera par ailleurs à l'opération « Jardins ouverts pour le Neurodon » qui vient en aide à la recherche sur le cerveau, les 5, 6, 7 et 8 mai, de 14 h à 19 h. Pour chaque entrée, 2 € seront reversés pour la recherche. Le jardin de Coat ar Stang participera également à l'événement organisé par le ministère de la Culture, Rendez-vous aux jardins, les 1e r, 2 et 3 juin. 

© Le Télégramme