Le rouge-gorge, fidèle compagnon des jardiniers

30/01/2018

Le rouge-gorge est reconnaissable entre mille : il est petit et rondelet, avec la poitrine et la face rouge orangé, contrastant avec les parties inférieures blanchâtres. Les parties supérieures, les ailes et la queue sont brun-vert-olive. Le bec est brun foncé avec la base claire. Les yeux sont noirs. Les pattes fines et les doigts sont brun clair. Le juvénile a les parties inférieures densément tachetées de brun.

Ce n'est pas un oiseau discret ; on l'entend très souvent remuer les feuilles et le dessous des arbustes à la recherche de vers, limaces et autres petits insectes. Néanmoins, s'il vous aperçoit, il ne manquera pas de s'enfuir. On l'appelle l'Ami du jardinier et pour cause, la terre remuée le rend bien moins farouche, et il n'hésitera pas à s'approcher pour venir chercher les lombrics encore présents dans les mottes de terre retournées. Le reste du temps, on l'aperçoit perché sur un piquet, une gouttière ou une palissade ; il évalue alors l'activité potentiellement dérangeante de la petite parcelle qu'il s'apprête à explorer. 

Le rouge-gorge familier se nourrit essentiellement d'insectes et de petits invertébrés vivant à terre, mais aussi de petites graines, de fruits et de baies. Cet oiseau est un adepte des mangeoires n'hésitez pas à leur mettre à manger, en particulier l'hiver (graines, noix, avoine, pudding pour oiseaux, miettes de pain, graisse, débris de viande et de pomme de terre, cacahuètes). Vous pouvez aussi placer des aliments au sol à l'abri de la pluie (raisins secs, baies séchées, flocons d'avoine trempés dans l'huile, insectes).

La femelle construit le nid, en le cachant dans la végétation dense. C'est une structure en forme de dôme, faite avec des feuilles, de la mousse et des plumes. Le nid peut être situé dans n'importe quel endroit où il peut s'installer. La femelle dépose 5 à 7 œufs blancs avec des taches rouges. Les poussins sont nourris et protégés par les parents. Ils quittent le nid au bout de 12 à 15 jours après la naissance, et deviennent indépendants à l'âge de trois semaines. Cette espèce produit deux à trois couvées par an.

On le trouve beau, rondelet, mignon, on le suppose tout gentil... que nenni ! Avec les autres oiseaux, le rouge-gorge est vindicatif, insociable et se bat même contre son espèce ! Son plastron rouge bien en avant l'aide à avoir un air vindicatif. Il fait le ménage autour des mangeoires, il ne veut pas être dérangé, tant et si bien que parfois il passe plus de temps à se chamailler qu'à manger.