La framboise

17/08/2017

Le Framboisier est facile de culture et propose une récolte abondante !

Origines et histoire

Les baies sont les premiers aliments à avoir été consommés par l'homme, bien avant les herbes ou les graines. On suppose que le genre Rubus (donc la famille de la framboise) est apparu dans les montagnes du Caucase, puis s'est étendu au reste du monde : on le trouve sur presque tous les continents. Au fil du temps, il s'est diversifié, donnant des fruits plus ou moins colorés et acidulés. La culture de la framboise aurait été répandue en Europe par les Romains. En France, sa production était importante dès le Moyen Age, mais il a fallu attendre le XXe siècle pour qu'elle se démocratise.

Aujourd'hui, le marché est surtout alimenté par la Russie et les pays de l'Europe de l'Est. En France (2% de la production mondiale), c'est la région Rhône-Alpes (Monts du Lyonnais, Savoie) et la Corrèze qui en sont les plus gros producteurs, suivis par le Val de Loire, le Limousin et l'Ile de France. On la trouve encore à l'état sauvage dans les Alpes, les Vosges et le Massif Central.

Atouts nutritionnels

La framboise est peu sucrée (6% de glucides), ce qui en fait un fruit peu calorique (38kCal/100g, soit 159kJ), comme le citron ou le pamplemousse. Elle est plutôt bien pourvue en minéraux et oligo-éléments (surtout du manganèse, mais aussi un peu de fer, de calcium, de magnésium et de cuivre). Elle renferme aussi de la vitamine C en quantités intéressantes (100g de framboises couvrent 30% des AJR), et un peu de vitamine B9 (ou acide folique).

Elle est également riche en antioxydants (anthocyanines, qui font partie des flavonoïdes, ainsi que de l'acide ellagique et de l'acide gallique) qui jouent un rôle protecteur contre l'apparition des cancers, des maladies cardiovasculaires et qui préviennent les méfaits du vieillissement en neutralisant les radicaux libres. Enfin, la framboise est riche en fibres (7%), grâce à ses petits pépins (à éviter en cas de diverticules intestinaux : préférez alors les coulis) et à la présence de pectine (fibre soluble ayant un pouvoir gélifiant apprécié lors de la préparation des confitures).