La bourrache

15/06/2018

La bourrache, très décorative avec ses fleurs en étoiles bleues, est une plante potagère, condimentaire et fort utile pour l'environnement. Annuelle, elle se ressème, donnant deux, parfois trois générations dans la même année...


Histoire de l'utilisation de la bourrache en phytothérapie

La bourrache était utilisée durant l'Antiquité et le Moyen Age comme aphrodisiaque, voire comme drogue tonique et énergisante. On retrouve des traces de ces pratiques aussi bien en Europe qu'en Asie Mineure. Ses fleurs et ses feuilles sont utilisées depuis longtemps en cuisine, pour agrémenter les salades. Elles sont réputées pour améliorer le transit intestinal, grâce aux mucilages qu'elles contiennent. Des traces de l'utilisation de la bourrache, pour ses vertus médicinales, ont été retrouvées dès le premier siècle de notre ère. Elle était appréciée pour ses vertus dépuratives et sudorifiques, ainsi que pour son action antidépressive et ses capacités à stimuler la lactation. La bourrache était également utilisée, à cette époque, en médecine vétérinaire, pour soigner les maladies inflammatoires et pulmonaires des porcs et des bovins.

Description botanique de la bourrache

La bourrache fait partie de la famille des borraginacées. Elle possède une tige cylindrique assez épaisse. Elle mesure en moyenne entre 20 et 60 centimètres de haut. Elle se trouve un peu partout sur le continent européen. Ses fleurs sont, en général, bleu vif, mais elles peuvent parfois être blanches ou roses. Elles sont composées de 5 pétales, de 5 sépales et de 5 étamines à anthères noires en faisceaux et fleurissent de mars à avril (climat méditerranéen) ou de juin à août (climat tempéré - En Bretagne !)