La glycine « Wisteria Floribunda »

12/05/2018

La Glycine « Wisteria floribunda » est originaire des forêts japonaises. Introduite en 1820 en Amérique du Nord pour le jardin d'agrément, elle est devenue une espèce invasive dans certaines forêts américaines : elle y change la structure naturelle des forêts en étouffant les arbres indigènes et en modifiant la luminosité. 

La glycine du japon est toutefois une plante grimpante exceptionnelle à palisser sur une pergola ou une clôture. Les horticulteurs n'ont eu de cesse de créer de nouvelles variétés de cette espèce, apportant de nouvelles couleurs. Très proche du point de vue de son entretien de la glycine de Chine, elle en diffère cependant sur quelques points.

Wisteria floribunda peut monter jusqu'à 10 mètres de hauteur, en appuis sur un support : un arbre, une façade. Ses branches croissent en s'enroulant autour de ce support dans le sens des aiguilles d'une montre, au contraire de la glycine de Chine. Les tiges s'épaississent et se lignifient avec l'âge, capables à terme de faire un tronc tortueux de 25 cm de diamètre.

Les fleurs apparaissent en longues grappes de 50 cm, en mai-juin, au milieu des feuilles déjà sorties. Elles sont moins parfumées que celle de l'espèce chinoise.

La longueur et la disposition étagée des grappes apportent une grande élégance à la plante. Contrairement, à la glycine de Chine, les fleurs, de la forme de celles des pois s'épanouissent successivement le long de la grappe en commençant par la base.

Les feuilles sont composées de 13 à 19 folioles ovales, effilés à la pointe et aux bords ondulés.

Comment installer la glycine du Japon dans votre jardin ?

L'emplacement doit être judicieux, d'une part en prévoyance de son développement, mais aussi parce que pour obtenir une belle floraison, il faut lui assurer 6 heures d'ensoleillement par jour.

La plantation se fait de préférence à l'automne, elle doit être particulièrement soignée car la glycine est longue à s'installer, et mettra du temps avant de vous accorder sa première floraison. Une fois l'emplacement choisit, on prépare un grand trou. Vous préparerez la terre, en l'affinant avec 1 litre de sable et la moitié en volume de terreau, ou compost. Si le terrain d'origine est calcaire, on acidifie la terre, en apportant ¼ de terreau et ¼ de tourbe. La motte de la glycine doit être bassinée, puis grattée sur le pourtour pour, permettre à quelques racines d'entrer en contact avec votre terre.

Comment tailler la glycine ?

On taille pour 3 raisons :

  • pour limiter le développement, ou conduire la forme de sa glycine : cette taille a lieu en hiver sur les rameaux principaux de la plante : il vaut mieux ne garder qu'un seul tronc principal et plusieurs branches secondaires biens espacées, pour mettre en valeur la floraison ; les fleurs pousseront près de ces branches.
  • pour obtenir une belle floraison : cette taille intervient après la floraison, donc en été, les branches nouvelles sont rabattues à 3 bourgeon des branches secondaires, ce sont ces bourgeons qui fleuriront l'année suivante. Pour les grosses glycines particulièrement récalcitrantes à la floraison, on peut faire une taille de racines : en enfonce un fer de bèche verticalement, à 2 mètres tout autour du tronc.
  • pour protéger votre variété : tout rejet provenant du dessous du point de greffe doit être éliminé le plus rapidement possible.