L'actualité du jardin

Le Panais

22/11/2018

Le panais est une plante herbacée bisannuelle à racine charnue, appartenant à la famille des Apiacées (Ombellifères), qui fut autrefois très cultivée comme légume et comme plante fourragère. C'est une culture quelque peu délaissée de nos jours, sauf en Grande-Bretagne et dans les pays nordiques.

L'automne est en effet la saison idéale pour planter de nouveaux arbres et arbustes. Il faut aussi en profiter pour élaguer et tailler ceux qui sont en place et installer les vivaces en prévision de la saison à venir.

Que faire au jardin en décembre ?

La fertilisation du jardin

Binez les parcelles non cultivées et les massifs à planter et épandez en surface les engrais et amendements nécessaires : engrais organique de fond (fumier, poudre d'os, ...), compost, ...

Utilisez de la corne torréfiée aussi bien au potager qu'au pied de vos arbustes de haies ou vos jeunes arbres : cet engrais de fond, à libération lente, est riche en éléments nutritifs.

Conservez la cendre de votre cheminée : riche en calcium, elle vous servira d'engrais au printemps.

Autres travaux...

Dressez pour l'an prochain les plans de vos futurs massifs. Inspirez-vous des encyclopédies et magazines de jardinage, mais aussi des plus beaux jardins que vous connaissez.

Pensez à nourrir les oiseaux avec des graines et de la graisse. Apportez-leur aussi de l'eau en veillant à la renouveler périodiquement.

L'entretien du jardin

Nettoyez vos outils de taille : graissez et affûtez votre sécateur et votre cisaille.

Brossez et désinfectez pots et jardinières : ils resserviront lors des prochains semis en fin d'hiver et au printemps.

Récupérez vos tuteurs après usage, nettoyez-les et entreposez-les.

En 2019, création d'un "Espace détente, culture et lecture"



En 2019, le jardin va s'enrichir d'un "Espace détente, culture et lecture".

De nombreux ouvrages et revues seront mis à la disposition de nos sympathiques visiteurs. 

Que faire au jardin en novembre ?

L'automne est en effet la saison idéale pour planter de nouveaux arbres et arbustes. Il faut aussi en profiter pour élaguer et tailler ceux qui sont en place et installer les vivaces en prévision de la saison à venir

Plantez, taillez et nettoyez les arbres fruitiers

Le verger est la partie la plus active du jardin en cette saison. Profitez des jours où il ne gèle pas pour mettre en terre vos arbres fruitiers. Si le temps ne le permet pas, couchez vos jeunes plants dans un lit de paille et de sable en attendant de les planter. Vous pouvez également tailler les arbres des fruits à pépins, les noyers et les figuiers, et bouturer les groseilliers, les cassissiers et les framboisiers si vous n'avez pas eu le temps de le faire le mois précédent. Fumez le sol qui entoure vos arbres et nettoyez pour éviter l'apparition de maladies, souvent favorisées par l'hiver. Pour ce faire, brûlez les feuilles mortes et brossez les écorces pour éliminer les lichens et les mousses. Vous pouvez ensuite traiter les arbres démunis de leurs feuilles avec de la bouillie bordelaise. 

Les tâches à faire au potager 

Vous pouvez continuer à profiter de vos légumes d'hiver, mais il faudra les protéger. Les plants de tomates peuvent être définitivement arrachés tandis que les légumes racines continueront à se développer lentement. Après les dernières récoltes, nettoyez votre jardin, désinfectez et rangez les accessoires comme les tuteurs ou les rames. Vous pouvez continuer à semer et à planter en novembre. Semez les carottes, les radis ou les pois sous abri et plantez les échalotes et les ails. Préférez un sol bien drainé et léger. Si vous avez encore des mâches ou de l'oseille à récolter, pensez à les protéger avec un tunnel en plastique. Parmi les travaux de jardinage en novembre figure la préparation du sol. Vous pouvez commencer à labourer et à bêcher les grosses mottes de terre pour qu'elles respirent et se reposent pendant l'hiver. 

Les tâches à faire au mois de novembre au jardin servent principalement à préparer le printemps. Remettez de l'ordre dans votre jardin, ramassez les feuilles mortes, nettoyez la pelouse et offrez à votre gazon une dernière tonte légèrement en hauteur. Profitez de l'occasion pour redessiner les bordures et retracer les allées. 

Protéger les plantes pour l'hiver...

Pour protéger les jeunes arbustes et les vivaces, un paillage végétal peut suffire. Vous pouvez utiliser des feuilles mortes, des écorces ou un peu de fumier pour mettre les racines à l'abri du gel. Une voile d'hivernage peut être nécessaire pour les plantes fragiles. Quant aux plantes en pot, le mieux est de les mettre dans un lieu moins exposé au vent et au froid. 

Que faire au jardin en octobre ?

L'hiver sera bientôt là ! Les températures commencent à chuter et déjà les premiers signes de l'automne ne trompent pas. Les arbres se parent de leurs couleurs châtoyantes entre jaune profond et rouge intense  

Au jardin d'ornement...

Otez les plantes annuelles qui se fanent et sèchent. Retirez tous les bulbes du jardin. Taillez les arbustes à floraison estivale. Ramassez les feuilles mortes et compostez-les. Brûlez celles qui proviennent d'arbres malades.

En fin de mois, préparez le sol pour planter les rosiers : bêchez en profondeur et apportez du fumier.

Plantez les chrysanthèmes, de nouvelles variétés de rosiers à racines nues, les plantes de bruyères (rhododendrons, bruyères, camélias...). Plantez également les conifères, qui ont besoin d'un sol encore pas trop froid pour s'installer correctement, ainsi que tous les arbustes persistants pour haie (buis, thuyas...), les arbres feuillus.

C'est également le meilleur moment pour planter les arbres fruitiers (à noyaux et à pépins).

N'oubliez pas de planter les bulbes de printemps (crocus, muscaris, tulipes, jonquilles...).

Au Potager...

Après un été abondant en récolte, voici venu le temps des légumes d'hiver et des derniers légumes d'été.

Si certaines parcelles doivent rester vierge jusqu'au printemps prochain, semez des engrais verts pour amender votre terre naturellement.

  • Finir de récolter les derniers légumes d'été comme les tomates, aubergines, courgettes, poivrons
  • Rentrez les légumes d'automne déjà mûrs dans un endroit sec, aéré et frais (environ 10 à 12°) pour les conserver au mieux.
  • Récoltez potirons, carottes, navets et betteraves lorsqu'ils auront atteint leur maturité.
  • Commencez à semer les radis d'hiver en les protégeant par un tunnel ou un châssis.
  • Le fumier peut d'ores et déjà être étalé sur les surfaces inutilisées de votre potager.
  • Arrachez l'ensemble des légumes racines
  • Rentrer les céleris et endives
  • Planter l'ail rose sans bâton pour une récolte l'été prochain
  • Avant les premières gelées, il faut penser à rentrer les panais
  • Ramasser la mâche selon vos besoins

La Société d'Horticulture du Pays de Vannes en visite dans le jardin le samedi 29 septembre 2018

La Société d'Horticulture du Pays de Vannes - Samedi 29 septembre 2018
La Société d'Horticulture du Pays de Vannes - Samedi 29 septembre 2018

Que faire au jardin en septembre ?

La chaleur de l'été s'endort peu à peu, laissant derrière elle un sol chaud où la végétation reprend ses appétits. Septembre nous laisse encore le temps d'apprécier les derniers légumes juteux et rafraîchissants pour ne pas nous faire si vite oublier le goût des jours de nos vacances...  

Au jardin d'ornement...

Après les grandes floraisons du mois d'août, septembre vous permettra d'en récolter les graines. Vous pourrez ainsi vous constituer une petite collection de vos plantes favorites, que vous pourrez semer à nouveau l'année prochaine. Veillez à les stocker avec soin, bien au sec à l'abri de la lumière. Supprimez les fleurs et tiges en fin de vie, débarrassez vos massifs des feuilles tombées au sol et supprimez les mauvaises herbes avant qu'elles ne s'installent. En septembre, semez soucis et ancolies, pavots, bleuets, nigelles et pieds d'alouette. 

Au potager... 

Le temps de septembre se rafraîchissant par rapport à celui d'août, il n'est plus nécessaire d'arroser autant vos légumes, ceux-ci avec un excès d'eau, finiraient par se fendiller puis viendraient à pourrir vous privant ainsi de leur parfum gustatif. Appréciez ce mois, il est sans aucun doute le dernier à vous offrir tomates, melons, aubergines et bien d'autres. Ne relâchez pas vos efforts d'entretien au jardin, septembre est une période propice à la pousse de biens des mauvaises herbes, ... au travail ! Ce moi-ci, semez choux, épinards et laitues ou encore navets et radis, tous en variété d'hiver.

Abeilles en danger

Abeilles en danger

En France, près de 30% des colonies d'abeilles disparaissent chaque année. En 10 ans, 15 000 apiculteurs ont cessé leur activité. Plusieurs raisons expliquent cette disparition progressive : les traitements pesticides, les infections parasitaires, le frelon asiatique, la pollution, la réduction des superficies (quantité et diversité des fleurs), le changement climatique, la multiplication des émissions électromagnétiques... 

C'est une incroyable épidémie, d'une violence et d'une ampleur faramineuse, qui est en train de se propager de ruche en ruche sur la planète. Imaginer un monde sans saveurs, un monde sans couleurs, un monde dépourvu de fruits, de légumes, et même de fleurs. Un monde sans abeilles... Cette vision triste et insipide de de notre terre pourrait malheureusement devenir réalité...


Outre la production de miel, les abeilles jouent un rôle irremplaçable dans la pollinisation qui n'est rien d'autre que la fécondation, et donc la reproduction des fleurs permettant la production de fruits puis de graines, et par conséquent la pérennité des plantes. Pour ce faire, elles transportent, en butinant, l'élément mâle, le pollen d'une fleur, sur l'élément femelle, le pistil d'une autre fleur. Elles peuvent visiter ainsi 700 fleurs par jour !

Que faire au jardin en août ?

Phlox paniculata "Uspech"
Phlox paniculata "Uspech"

C'est au mois d'août que les rosiers, les phlox, les soucis et tant d'autres fleurs sont à leur apogée. Pour autant il ne faut pas oublier de travailler un peu au jardin, de préférence tôt le matin lorsqu'il ne fait pas encore trop chaud.

Au mois d'août le jardin souffre parfois de la soif, mais ce sont surtout les plantations récentes qui auront besoin de votre aide pour passer le cap du premier été. Arrosez toujours à la fraîche : tôt le matin et le soir à partir de 18 h.

A cette période de l'année, votre potager vous donne de superbes légumes que vous récoltez au fur et à mesure. Mais certains légumes ont besoin de temps pour arriver à maturité. Pour éviter le pourrissement au contact de la terre, pensez à placer quelque chose (une assiette cassée, une petite dalle...) sous les courges, les potirons, pour les isoler de la terre.

Vos tomates, courges d'hiver et potirons ont besoin d'eau mais aussi de soleil ! Souvent leurs fruits sont enfouis dans le feuillage. Ils poussent moins vite en cette fin de l'été, on peut donc sans risque ôter les feuilles qui leur font de l'ombre. Choisissez les plus basses sur les plants de tomates pour que les grappes du bas mûrissent d'abord. Toutes les feuilles qui cachent courges et potirons peuvent être enlevées.

Quant à votre pelouse, ne la tondez pas trop courte. Augmentez la hauteur de coupe jusqu'à 5 cm afin de préserver son humidité un peu plus longtemps, ce qui lui évitera de brûler.

Un jardin à Landrévarzec solidaire de l'association "Ti Chat 29" les 18 et 19 août 2018 de 14 h à 19 h

Etre solidaire ...

L'association Ti Chat 29 sera présente dans le jardin les 18 et 19 août 2018 de 14h à 19h.

Pour chaque entrée dans le jardin, 2€ seront reversés à l'association.

Ti Chat 29 à besoin de votre aide pour donner une seconde chance à tous ces chatons abandonnés.

Que faire au jardin en juillet ?

En juillet, le jardinier peut admirer le fruit de ses efforts des mois précédents : les massifs et les bordures, abondamment fleuris, rivalisent de beauté avec les teintes vertes du feuillage des arbustes et de la pelouse. Et déjà, les récoltes de fruits commencent, sans oublier les petits fruits...  

C'est le moment de s'émerveiller des floraisons abondantes des dahlias, rosiers, agapanthes, achillées, phlox, sauges... Restons cependant attentif(ve) au bien-être des plantes et des rosiers : le sécateur permettra de couper les fleurs fanées, pour encourager une deuxième floraison. Mais c'est surtout l'arrosage qui deviendra stratégique à cette période. Si vous n'en avez pas encore fait l'acquisition, c'est le moment de réfléchir à l'achat d'un collecteur d'eau de pluie qui vous rendra de grands services. Les règles d'or de l'arrosage sont : arroser à la fraîche (tôt le matin ou tard le soir), ne pas mouiller le feuillage (car cela favorise l'apparition de maladies) et enfin préférer des arrosages copieux à des arrosages fréquents, sauf bien entendu pour les jeunes plants et semis.

A propos de semis, justement il n'est plus temps désormais de les réaliser, sauf en prévision du printemps prochain. Dans ce cas, c'est le bon moment pour réaliser les semis de giroflées, de myosotis, de pensées... Si votre jardin manque de couleurs, vous aurez recours aux potées de pélargoniums, impatiens ou surfinia, proposées par les horticulteurs tout l'été. Cette solution, plutôt onéreuse, ne peut permettre à elle seule de fleurir tout un jardin. Cependant il faut parfois en user lorsque des massifs se trouvent dégarnis après les floraisons printanières, et si le temps a manqué pour les semis au moment du printemps.

Que faire au jardin en juin ?

• Attacher les plantes grimpantes.

• Griffer la terre de vos massifs, plates-bandes.

• Pailler vos massifs pour garder l'humidité et éviter trop de « mauvaises herbes ».

• Continuer à fabriquer votre compost en le retournant et l'arrosant.

• Arroser les nouvelles plantations et les plantes aimant l'eau.

• Installer un récupérateur d'eau de pluie et un arrosage goutte-à-goutte.

• Traiter et surveiller l'apparition de rouille sur les roses trémières.

• Traquer limaces et escargots.

• On vérifiera la présence de pucerons, rouille et oïdium sur les rosiers.

• Supprimez les jeunes rejets de fraisiers et posez des filets de protection contre les oiseaux.

Et toujours bon courage pour le desherbage avant la montée en graines. Faites-le après une bonne pluie, c'est plus facile ! 

La seizième édition des "Rendez-vous aux jardins", organisée par le ministère de la Culture, se déroulera le vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 juin 2018, sur le thème "L'Europe des jardins".

                                                                  "Arrosoirs et sécateurs" dans le jardin le samedi 19 mai 2018 

Pascal et Vincent du « Jardin à Landrévarzec » ont accueilli, samedi, le groupe « Arrosoirs et Sécateurs » passionné de botanique et de jardinage et très actif dans ce domaine. Ses membres visitent tous les ans de nombreux jardins dans le Grand Ouest et prodiguent conseils, idées de jardinage, de recettes à base de plantes, et suggèrent des balades, jardins ou pépinières à visiter. Samedi, les échanges et l'enthousiasme étaient au rendez-vous avec bon nombre de conversations à bâton rompu. Une matinée chaude et ensoleillée qui restera gravée dans le souvenir de chacun.

© Le Télégramme 

Un Jardin à Landrévarzec dans Ouest-France

Niché dans la campagne du nord de Quimper, le jardin de Vincent et Pascal participe à l'opération Jardins ouverts pour le neurodon, en faveur de la recherche sur le cerveau.

Il y a quelques mois, ils ont décidé d'ouvrir les portes de leur jardin. Jusqu'ici, les azalées et les camélias étaient juste pour eux, leur univers de verdure, jardin intimiste niché au cœur des collines de Landrévarzec, dans le Finistère.

Pendant dix ans, Vincent Abolivier et Pascal L'Hermite ont aménagé leur petit hectare de terrain, qui dévale la colline jusqu'à un bois et un ruisseau du Steïr. L'esprit du lieu ? « Les jardins anglais, mais réinterprétés, répond Pascal. Il faut que le visiteur ne s'ennuie pas, qu'il aille de surprise en surprise. »

Pour les surprises du jardin de Landrévarzec, on ne vous en dit pas plus. Mais attendez-vous à des couleurs inhabituelles, un bruit d'eau qui coule, des bancs pour un instant méditatif, des abeilles qui butinent, des passages dans les bambous...

Les jours d'ouverture sur le site www.un-jardin-a-landrevarzec.com . Et jusqu'à mardi, il participe à l'opération Jardins ouverts pour le neurodon. Pour chaque entrée dans un jardin participant, 2 € sont reversés à la recherche sur le cerveau.Un sujet auquel Vincent est sensibilisé, par son emploi dans un établissement de soins aux personnes en situation de handicap. Où il ne travaille plus qu'à temps partiel : un jardin demande tellement de temps, surtout au printemps !

Un Jardin à Landrévarzec, Coat ar Stang à Landrévarzec. Ouvert jusqu'au 8 mai, de 14 h à 19 h pour le neurodon. Tarif : 4 €. Infos : un-jardin-a-landrevarzec.com. D'autres jardins à visiter en Finistère dans le cadre de cette opération : Jardins de Treuscoat, Treuscoat Hec'h à Scaër, Le Domaine de Boutiguery, route de Pors Meillou à Gouesnac'h, le parc et le jardin de Lanniron à Quimper, le Jardin des Sittelles, Talascorn, Arzano et le parc du château de Kerouzéré à Sibiril.

Flora CHAUVEAU - journaliste Ouest-France

Que faire au jardin en mai ?

Au mois de mai la vie reprend dans votre jardin, les plantes et les arbres commencent à fleurir, c'est la période de l'année où vous aurez le plus de travail avec les semis et les plantations mais il vaut mieux les faire après les saints de glaces des 11,  12 et 13 mai où le gel pourrait encore vous surprendre

Au potager

Semez les légumes qui vous donneront les plants pour le mois prochain. Disposés en lignes distantes d'une quinzaine de centimètre, ils n'ont pas besoin de beaucoup d'espace pour se développer. Semez ainsi choux-fleurs, choux rouges, choux-pommes, épinards d'été et cardons. Vous sèmerez directement en place haricots, petits pois et navets, carottes, salsifis et salades...

Ne semez pas toutes les graines en même temps... en échelonnant leur semis vous étalerez ainsi la période de récolte. Maintenez le sol frais pour favoriser la levée des graines et apportez nutriments en compost pour leur donner vitalité à leur démarrage. Ne lésiner pas sur le bêchage de votre jardin... les mauvaises herbes s'y installent volontiers à cette période.

Semez également en godet concombres, cornichons et courgettes qui seront mis en place quand ils auront atteint quelques centimètres. Tomates, melons et autres plantes sensibles attendront le 15 du mois pour être plantés.

Au jardin d'ornement

Dans une terre riche en nutriment, semez les fleurs qui s'épanouiront en été ; ainsi, cosmos, soucis et capucines, n'attendent que votre main, tandis que pourront être plantés directement en place géraniums, œillets et bégonias. Laissez-vous séduire par toutes ces plantes à fleurs... mai est le mois idéal pour leur plantation. Si pour certains la floraison approche, pour d'autres elle s'éloigne, entretenez-les en procédant à la taille des fleurs fanées.

Depuis le 24 avril 2018, le jardin est référencé sur le site de l' Association des Parcs et Jardins de Bretagne - APJB

Le site internet de l'Association des Parcs et Jardins de Bretagne

Toutes les infos sur le lien ci-dessous

Que faire au jardin en avril ?

Azalée mollis "Lingot d'or"
Viburnum plicatum "Lanarth"
Rhododendron impeditum

Nous y voilà, c'est le printemps ! Le début de la période faste au jardin qui renaît véritablement. Les couleurs et la verdure réapparaissent... Top départ pour planter, semer, biner, soigner !

Au jardin d'ornement

Continuez d'aérer régulièrement la terre en la griffant légèrement.- Dès que les températures sont positives, vous pouvez commencer à biner les adventices qui pointent déjà.- Coupez régulièrement les fleurs fanées pour commencer la saison avec des massifs bien entretenus.- Tondez la pelouse régulièrement et n'oubliez pas, ensuite, de passer le rouleau pour densifier le gazon.- Vous pouvez encore planter les vivaces tout au long du mois.- C'est également le plein mois pour planter les plantes grimpantes, les arbustes au feuillage persistant ainsi que les arbustes à floraison estivale.- Plantez les conifères et les bambous.- Semez les capucines, les tournesols, les soucis, les pavots et les coquelicots.

Au potager

Plantez toutes les plantes aromatiques.- Semez les pois et les haricots verts : attention, ils ne lèvent que si la température du sol dépasse les 10 degrés... Ne semez donc pas avant les dernières gelées !- Continuez de planter les pommes de terre et les oignons blancs.- Continuez de semer au choix les choux, les épinards, la laitue, mais aussi le cerfeuil, les carottes, les bettes, les navets, le panais, le radis.- Semez des laitues et des scaroles tous les 15 jours/3 semaines pour bénéficier ensuite de récoltes échelonnées.- Vous pouvez aussi planter ou semer les herbes parfumées : coriandre, origan, persil, cerfeuil, ciboulette, aneth, oseille, menthe,thym,...- Attention à protéger les jeunes pousses ! Les limaces  sortent dès que les températures sont positives. 

Des rendez-vous à ne pas manquer en 2018 dans le jardin !

. Les 5, 6, 7 et 8 mai 2018 de 14h à 19h

Le jardin participe à l'opération "Jardins ouverts pour le Neurodon" : les 5, 6, 7 et 8 mai 2018 de 14h à 19h - Le jardin invite à la solidarité pour donner un "coup de pouce" à la recherche sur le cerveau. Pour chaque entrée, 2€ seront reversés à la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau - FRC. En partenariat avec l'Association des Parcs et Jardins de Bretagne - APJB.


. Les 1er, 2 et 3 juin 2018 de 14h à 19h

Le jardin participe pour la première fois à la seizième édition nationale "Rendez-vous aux Jardins", les 1er, 2 et 3 juin 2018 de 14h à 19h organisée par le ministère de la culture, sous le thème "L'Europe des Jardins". L'entrée du jardin pour cette manifestation : 3 €.

Toutes les dates et horaires d'ouverture du jardin en 2018 

Le jardin est ouvert au public du 14 avril au 30 septembre 2018 - De 14 h à 19 h - Les jours d'ouverture sont indiqués ci-dessous (en vert)  

All dates and opening times of the garden in 2018.The garden is open to the public from April 14 to September 30, 2018 - From 2 pm to 7 pm - The opening days are indicated above (in green)

Pour nous contacter  

Téléphone : 06.64.53.09.93 - Mail : unjardinalandrevarzec@gmail.com

Que faire au jardin en mars ?

Mars signe le retour du printemps, mais gare aux gelées tardives ! Il n'est pas encore temps de retirer les voiles d'hivernage. En attendant, les semis de fleurs et de légumes peuvent commencer. Dans quelques mois, vous serez largement récompensé en fleurs, fruits et légumes.

Au jardin d'agrément

C'est le moment de semer le gazon mais aussi de tailler les rosiers et les glycines. Mars est aussi la meilleure période pour diviser les plantes vivaces. Et pour bien préparer le terrain des futurs massifs, le jardinier pense à mettre en place de l'engrais biologique. Bientôt, il sera temps de procéder aux premiers semis des fleurs annuelles sous chassis. Mars est aussi le mois idéal pour planter les rosiers à racines nues et semer les capucines grimpantes et les annuelles rustiques telles que les pieds d'alouette, ou encore les pois de senteur... Les arbustes à floraison estivale sont à rabattre au sol tandis que les haies sont à tailler. C'est aussi l'époque de planter les arbres et arbustes à feuilles caduques.

Au potager

C'est le moment de planter les variétés précoces de pommes de terre, d'ail rose, d'oignon blanc, d'échalotes,d'asperges, de petits pois et de fraisiers. Les semis sous abris peuvent aussi commencer (salades de printemps, choux, choux de Bruxelles, navets, poireaux, betterave rouge, salsifis, fèves, épinards, carottes, radis...). 

Un Jardin à Landrévarzec participe à l'opération "Jardins ouverts pour le Neurodon" les 5, 6, 7 et 8 mai 2018

Le jardin participe à l'opération "Jardins ouverts pour le Neurodon" : les 5, 6, 7 et 8 mai 2018 de 14h à 19h - Le jardin invite à la solidarité pour donner un "coup de pouce" à la recherche sur le cerveau. Pour chaque entrée, 2€ seront reversés à la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau - FRC. En partenariat avec l'Association des Parcs et Jardins de Bretagne - APJB - et le Comité des Parcs et Jardins de France - CPJF -

Reconnaître les oiseaux 

L'identification des oiseaux  fait partie des caractéristiques physiques, écologiques et comportementales qui sont les clés de la détermination des espèces.

Certains oiseaux se ressemblent physiquement beaucoup et ne peuvent être distingués facilement que par leur chant.

Toutes les infos sur le lien ci-dessous

La floraison des camélias

Le camélia japonica est un grand arbuste au feuillage persistant qui fleurit de février à mai. La plante dite de terre de bruyère, forme un joli buisson. Ses fleurs sont doubles, semi-doubles ou simples, de type anémone, pivoine ou rose. Elles s'affichent dans les tons rouges, roses ou blancs. Son feuillage est d'un élégant vert lustré et ses feuilles ovales, simples, alternes, sont finement dentées et coriaces. Il est plutôt rustique : certaines variétés résistent jusqu'à -15°C.

Le camélia aime un sol riche, acide (pH de 5,5 à 6,5) composé d'un mélange de terre franche et de terre de bruyère, léger, frais et bien drainé. Il doit être abrité des vents froids vifs qui peuvent faire souffrir les boutons floraux et les fleurs avec des gelées tardives. Il appréciera une exposition mi-ombragée, sans soleil brûlant. Le camélia aura besoin d'un arrosage régulier durant les 2-3 premières années, surtout en cas de fortes chaleurs et aussi afin de favoriser la reprise des racines dans le sol.

Que faire au jardin en février ?

Février peut être glacial. Vous devrez sans doute ne pas retirer trop tôt vos voiles d'hivernage et plastiques à bulles. Au programme de ce mois d'hiver, vous aurez aussi encore beaucoup de tâches d'entretien à réaliser, il s'agit de faire place nette au jardin en prévision du printemps.

Observez déjà les premiers bourgeons, signe que la nature ne va pas tarder à se réveiller ! En février c'est le moment aussi de penser ou de repenser les tracés des massifs ou du potager.

Les fleurs

Continuez la plantation des vivaces. Attention à ne pas bousculer les bulbes mis en place à l'automne (ou avant), ni les vivaces qui pointent juste le bout du nez, comme les cœurs-de-Marie. Divisez les pieds devenus trop gros. Utilisez la fourche-bêche, qui arrache sans trancher, contrairement à la bêche.

Rabattez les touffes de graminées (carex par exemple), avec une cisaille à main.

Nettoyez hellébores, brunneras, heuchères, bergénias des feuilles noircies qui les déparent. Coupez celles des épimédiums, pour profiter de la floraison. 

Source vidéo : Rustica

Les arbustes

Continuez les plantations à racines nues tant qu'il ne gèle pas. C'est même la pleine saison pour planter les rosiers, qui, à racines nues, sont tout de même bien moins chers qu'en pot.

Bouturez le forsythia. Une simple branche - même fleurie -, coupée et mise en terre, va raciner. Bouturez aussi les tamaris, les deutzias, les seringats, les kerrias.

Continuez la taille des rosiers. La taille classique consiste à ne laisser que trois ou quatre belles branches munies chacune de trois ou quatre beaux bourgeons, le dernier (le plus haut), étant tourné vers l'extérieur, pour que les branches partent en "gobelet". Mais les Anglais taillent aussi leurs rosiers buissons ou paysages à la cisaille. Dans les deux cas, il faut aussi penser à nettoyer le bois mort !

Taillez les clématites à floraison estivale.

Taillez les arbustes qui fleurissent en été : buddléia (assez court), althéa (les pointes), tamaris (en supprimant quelques branches à la base) et spirées d'été (20 cm, en arrondissant les buissons).

Nettoyez les hortensias. Ôtez les extrémités défleuries, les tiges âgées. 

Depuis le 8 janvier 2018, le jardin est référencé sur le site du "Comité des Parcs et Jardins de France" 

Le Blog d'un Jardin à Landrévarzec.com

Le Panais

22/11/2018

Le panais est une plante herbacée bisannuelle à racine charnue, appartenant à la famille des Apiacées (Ombellifères), qui fut autrefois très cultivée comme légume et comme plante fourragère. C'est une culture quelque peu délaissée de nos jours, sauf en Grande-Bretagne et dans les pays nordiques.

L'automne est en effet la saison idéale pour planter de nouveaux arbres et arbustes. Il faut aussi en profiter pour élaguer et tailler ceux qui sont en place et installer les vivaces en prévision de la saison à venir.

Rendez-vous aux Jardins 2018                        Un Jardin à Landrévarzec participe à cet évènement !

La seizième édition de "Rendez-vous aux jardins" aura lieu les vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 juin 2018 sur le thème "l'Europe des jardins".

Toutes les infos sur le lien ci-dessous

Le jardin sur les réseaux sociaux

Le pavot bleu de l'Himalaya

Des graines sont en germination dans notre réfrigérateur. L'une des plus belles fleurs au monde. Le pavot bleu de l'Himalaya dont le nom botanique est "Meconopsis Betonicfolia" est une plante vivace de la famille des Papavéracées. Elle est aussi appelée coquelicot bleu de l'Himalaya ou pavot bleu du Tibet en référence à sa région d'origine. Il est de culture difficile et aléatoire si les conditions ne lui plaisent pas.

Des salamandres dans le jardin...

La salamandre commune ou tachetée est un petit animal qui fait partie de la famille des amphibiens. Lorsque les premières gelées arrivent, la salamandre hiberne dans des lieux tels que puits, caves, tunnels. Mais même hors hibernation, il n'est pas facile de la croiser car elle sort la nuit et son milieu de prédilection se résume aux bois humides. Les salamandres s'alimentent en capturant des araignées, cloportes, coléoptères, limaces, vers de terre et insectes divers. Elles peuvent aussi se nourrir de tritons et de petites grenouilles. Les larves de salamandres mangent des larves d'insectes et tout autre petite bestiole plus petite qu'elles. Si vous croisez une salamandre dans votre jardin, laissez-la en paix !

Les légumes apprécient la présence des fleurs...

Les légumes aiment la compagnie des fleurs ! Et un potager n'est pas seulement un lieu de culture des légumes, c'est un espace où l'on peut y cultiver des fleurs pour le plaisir des yeux, et donc pour faire joli, mais aussi pour des raisons utiles. Ainsi, depuis longtemps, l'association des légumes et des fleurs s'avère être bien plus qu'une simple fantaisie : c'est un procédé écologique


Vegetables like the company of flowers! And a garden is not only a vegetable growing place, it is a space where you can grow flowers for the pleasure of the eyes, and so to look pretty, but also for useful reasons. For a long time now, the combination of vegetables and flowers has proved to be more than just a fancy: it is an ecological process 

L'alliance du beau et du bon...

Le souci est la plus connue des plantes utiles au jardin. Elle éloigne les mouches blanches et les pucerons. Ses racines améliorent la structure du sol, tout en l'assainissant

Les capucines attirent les pucerons et les détournent de vos plantes. Laisser les pucerons dévorer vos capucines, ils ne s'attaqueront pas à vos légumes à côté. Vos capucines auront ainsi rempli leur rôle, vous auront donné des fleurs et des graines pour se resemer naturellement l'année suivante

Un potager bien fleuri, c'est utile!

Pour que le jardin de légumes soit à la fois productif et ornemental, jouez sur les associations. Groupez toujours plusieurs légumes pour créer un effet de masse, mais aussi pour simplifier les récoltes. Considérez les légumes comme des plantes temporaires qui permettront de renouveller plusieurs fois le décor du massif. C'est un peu de travail supplémentaire, mais l'occasion de faire rapidement évoluer le jardin. Par exemple, les laitues récoltées courant juin seront remplacées par des fleurs estivales un peu tardives.

Parmi les associations intéressantes, retenez les choux à feuilles glauques ou pourpres qui conviennent idéalement avec les annuelles tardives comme les capucines. Plantez des fleurs légères comme les Gaura ou les cosmos au milieu d'un groupe d'artichauts.

Associez des fleurs pour protéger les légumes

  • Plantez des myosotis autour de vos pieds de framboisiers pour tenir éloigner les vers du framboisier.

  • Les soucis ont la réputation de tenir éloignés les insectes, plantez-en dans votre potager en les mariant aux carottes, aux choux et aux laitues.

  • Plantez des capucines entre vos rangs de tomates, choux, carottes, pommes de terre et haricots pour tenir éloigné les mouches blanches (aleurodes).

  • Mariez les œillets d'inde au feuillage odorant avec les tomates , les choux, les haricots, les carottes, les pommes de terre et les poireaux pour leur effet nématicide et contre les aleurodes. Leur odeur fait fuir bon nombre d'insectes et ils favorisent le développement des tomates.

  • Déposez des branches de genêts entre vos rangs de choux pour tenir éloigné la chenille du chou.

  • Pour augmenter votre production de haricots, plantez parmi eux des pois de senteur.

Associez des plantes aromatiques pour protéger les légumes et les fleurs

  • Associez de la ciboulette aux pieds des rosiers pour lutter contre l'oïdium et les taches noires.

  • Utilisez le romarin et le thym pour tenir éloigner les pucerons et la piéride du chou.

  • La lavande et la menthe tiendront à distance les fourmis, mais aussi les pucerons.

  • La tanaisie tient éloigné les vers gris, les fourmis et les doryphores.


Certaines espèces de fleurs sont comestibles ! 

Vous pouvez mettre des pétales de capucine, de bourrache ou de souci dans vos salades ...

Pour nous contacter